J'aime les voisins ,quand ils sont chouettes , sympathique ,sexy , qui ont du bon vin , des tas de nouveaux dvd , et qu'ils écoutent de la belle musique , j'aime aussi qu'ils aient du goût et que ça sente bon sur le pas de leur porte , qu'ils n'aient jamais de poubelle ,et qu'ils ne déménagent jamais , qu'ils cuisinent italien un petit peu avant midi , et des gâteaux a 5 h . qu'ils aient toujours du thé avec des belles tasses pour le servir . qu'ils soient drôles, polis , invisibles ,muets, en voyage mais sans plantes ni chats , avec une bibliothèque sublime a empreinter .

Sinon

QU'ILS BRULENT EN ENFER ! Et l'enfer, c'est en bas de chez moi, et je brûle d'envie de les faire fondre a l'huile de leur friture.

Kuwait est une espèce de boite de sardine, avec plusieurs catégories. Les sardines avec de gros égo dans des grandes boites, c'est la pêche locale

Les sardines avec de gros égo dans des petites boites, importées des pays voisins, pays ou règnent l'élégance, le civisme, et l'érudition, bien entendus.

Et puis les autres les sardines á bas prix , en vrac, au kilo, á la tonne . Personne ne se souci du conteneur mais elles sont indispensable á la survie du pays .

L'égo de mon voisinage est disproportionné tout comme son taux de fertilité .

Le véhicule de luxe est passablement plus importent que le cloaque dans lequel ils s'entassent, c'est le parking du Ritz devant taudis-land .

La surpopulation et son j'menfoutisme chronique donne au building voisin le cachet des ces villes où la guerre ne s'arrête jamais, avec les myriadeS de gamins livrés á eux même et qui jouent au foot au milieux du carrefour ,ou foutent le feu á tout ce qui brûle , ils s'engueulent comme des putois pour imiter papa et maman .

Il y règne une violence á peine contenue patronnée par de grosses mamas monumentales en abailla (tenue noire islamique) au maquillage outrancier des shows de travlos de Pigalle , elles sont les matrones incontournables du pas de porte . Rentrent et sortent de leurs voitures escortées de leur petite esclave  asiatique et chétives qui porte des tonnes de trucs le rejeton obèse  de sa maîtresse accrochée à la hanche et qui braille comme pour s'entraîner pour l'avenir . 

Qui dit surpopulation, dit surproduction d'immondices, mais le plus étrange ,c'est l'évacuation quasi hebdomadaire de vieux chiots cassés , de matelas pourris et des kilomètres de sofas aussi hideux qu'encombrants ? et il semble que ce phénomène soit á l'échelle  national et évolue de manière exponentielles .

Malgré la brutalité dans laquelle ils se complaisent , ils gardent ce petit coter fleur bleue gnangnan qu;ils expriment volontiers sur la plage arrière de leur voitures .

Le matin quand la rue est calme et sereines  des dizaine de bisounourses me disent (I love you) .

   

Image051