TAGADA_WEB

Hier au consulat , c'était comme un dimanche a la mairie du village un jour d'élection .

tous le monde était la sauf le curée .

Et puis dans le bureau d'à cote il y avait du pâtée et des cornichons , pour les courageux bénévoles 'dépouillateurs et dépouillateuses ' .

Quand Madame l'ambassadeur (oui notre ambassadeur est une femme ! et une bien en plus, dans un pays islamiste comme le Koweït chapeau bas !) rentre se désaltérer de la précieuse Contrex qu'elle nous avoue faire venir de France directement de l'importateur. Je lui ai demandé si elle avait des pistons chez "Haribo" c'est parce qu'on est en manque de fraises tagadas …

Je ne sais pas pourquoi elle est sortie de la pièce un peu vexée, enfin je crois .