mercedes

j'ai toujours eu une sainte horreur des Mercedes , rien a voir avec leurs lignes leur design ce qu'elles représentent socialement , non non non , elle me donnent la nausée  c'est tout .

Déjà petite mon grand père nous promenait dans les montagnes de Provence a bord de sa Mercedes année 70 ,celle avec les vitesses au volent aussi large qu'une barre de trimaran et un tableau de bord de style cosy corner . Les sièges étaient en similicuir DURE, il fallait s'agripper aux portes pour éviter de glisser sur mon frère ce qui aurait été fatale a la paie toute relative qui régnait dans l'automobile ,ma grand mère flippait comme une damnée (GASTON !!! fais-pas-ci fais-pas-ca) c'est elle qui était coté ravin ça se comprend  . La route Napoléon est un cauchemar en épingles a cheveux, ça tangue, ça tourne, on glisse sur le Skaï froid des sièges et puis ça pue le plastique, arrêt pipi pour dégobiller les corn flakes et c'est reparti. SEIGNEUR que j'ai détesté ces voyages interminables.

Je rencontrais l'autre jours ma cliente mais surtout amie Khalida , belle jeune femme raffinée qui ne se déplace qu'en véhicule plat ne dépassant pas le pot d'échappement des autres automobiles . Il faut descendre pour s'asseoir puis se plier en 3 et adopter  la position  du fétus, se contorsionner dangereusement pour attraper la ceinture. une fois parée vous découvrez un univers confortable de volupté de luxe et de bon goût . ça sent le propre et l'aseptise , c'est une voiture poussière-proof , papier-de-bonbon-proof , miettes-proof , poubelles- proof ,vieux-pull-proof ,  la moquette en poile de lama blanc est autonettoyante , le cuire est en  vachettes bavaroises nourries a la bière blonde,ce qui donne a sa peau la douceur des pétales de roses et le teint des bulles de champagne , les boiseries légèrement mouchetées rivalisent l'éclat parfait d'un miel de printemps . La perfection germanique le luxe à l'européenne. j'avoue que depuis mon enfance ils ont fait de sacrée progrès cote confort .

mais si la technologie avance , je reste désespérément au stade primaire quand a mon mal de voiture , et je crus l'espace d'un instant que j'allais perdre le contrôle de  mon estomac et laisser mon bol alimentaire s'exprimer librement dans l'habitacle précieux certes mais minuscule , Valida ne porte que des habits de marques et des sacs de rêves , je vous raconte pas la honte .

je décide d'avouer mon handicape l'œil vaseux le teint jaunâtre , ce qui en disait déjà long , elle s'arrêta sur le champs au bord d'un routes super fréquentée dans un quartier luxueuse je m'asseyais sur le trottoir au diable ma position social , seul la position (comment vomir dans le caniveau sans niquer ses chaussures) était de mise , pcq rentrer dans la voiture avec des pompes qui embaume le vieux degueuli c'est pas classe franchement ça fait désordre .

Elle me donna les clefs de la voiture, on est moins malade quand on conduit …. Bon a savoir ,la prochaine fois que je prend l'avion c'est moi qui prend le manche .  Depuis on fait les belles en décapotables champagne la blonde et la brune … c'est la fête !